Saison :

Prochainement / En cours

Vendredi
2 Décembre

C'est la classe

À 10h15

Conservatoire (studio de danse n°3) de 10h15 à 12h15

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

La classe c’est un temps d’étude. Ni training, ni atelier, il s’agit ici de prendre le temps de se laisser guider, avoir la curiosité de suivre le chemin proposé pour revisiter ses propres habitudes et peut-être les réinventer.
En présence des élèves-danseurs de l’ABC (Atlantique Ballet Contemporain).

Virginie Garcia

Virginie Garcia

Pratiquer

C'est la classe

Dimanche
4 Décembre

L'invité mystère

À 11h00

Chapelle Fromentin de 11h à 13h30

5 euros — tous publics

 

Ouverts à tous, ces rendez-vous proposent une initiation à une pratique de corps singulière, la découverte d’une danse d’ailleurs, d’un art martial, d’un cours de valse ou d’une séance de boxe.

Avis aux amateurs de surprises !

Surprise

Pratiquer

L'invité mystère

Lundi
5 Décembre

À l'improviste

À 11h30

Chapelle Fromentin de 11h30 à 13h30

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

L’improvisation, une notion vaste qui ne s’improvise pas justement et repose sur une succession de choix. Du contact improvisation à la composition instantanée, les techniques sont multiples et complexes, mais s’élaborent aussi à partir des imaginaires de chacun.
Divers intervenants proposeront leur vision tout au long de l’année, pour encadrer ces ateliers.

Olivia Grandville

Pratiquer

À l'improviste

Mardi
6 Décembre

Open-studio

À 18h30

Chapelle Fromentin de 18h30 à 21h

gratuit — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

Un espace pour s’entraîner, s’entraider, s’allonger, s’exercer, méditer, s’inspirer; un studio anarchiste ouvert à tous ceux qui en manquent. L’entraînement du danseur ne se contient pas dans une technique quelle qu’elle soit, chacun élabore sa propre stratégie pour maintenir tout au long de sa vie ce dialogue fluide entre son corps et son esprit. En accès libre aux danseurs professionnels et amateurs, ainsi qu’à toute personne qui pratique un entraînement régulier du corps, toutes techniques confondues.

Pratiquer

Open-studio

Jeudi
8 Décembre

À 18h30

travaux publics

chapelle Fromentin

gratuit — tous publics

 

Sensible à la notion d’utopie, qui signifie étymologiquement « non-lieu », le Collectif ÈS pose le constat que si les utopies n’ont pas de lieu, c’est peut-être qu’elles sont en nous, dans nos corps. Et il se demande si les utopies que nous portons sont différentes selon notre âge et l’époque à laquelle nous sommes nés.
Enfants dans les années 1990, période marquée par la chute du mur de Berlin et par l’essor de l’Union Européenne, les trois membres du collectif explorent cette période afin de comprendre quelle influence cette idéologie de l’Europe a-t-elle apporté.

Le Collectif ÈS est accueilli en résidence du jeu. 04 au dim. 08 décembre à la chapelle Fromentin.

D'une chapelle l'autre

Après avoir assisté à la sortie de résidence du Collectif ÈS à la chapelle Fromentin, dirigez-vous vers La Manufacture CDCN, chapelle Saint-Vincent, 20 quater rue Albert 1er, pour découvrir à 19h30 une étape de travail de Études, dispositif de recherche de Laura Bazalgette.

 

Biographie Collectif ÈS

La préposition ès signifie « en matière de » et se prononce « esse » – comme un pluriel agissant au cœur des formes déployées par ce collectif – adepte du débordement et de la prolifération des genres. Cherchant à renouveler les manières de faire lien, le Collectif ÈS détourne et reconfigure les modes d’être ensemble à l’aide des outils de la danse. Avec la Série Populaire, Émilie Szikora, Jérémy Martinez et Sidonie Duret se sont emparés des codes du bal, du loto ou du karaoké, afin de proposer des expériences collectives à la frontière entre performance physique et forme participative.
Au sein du projet Mille Plateaux, le Collectif ÈS cherchera à tracer des lignes de fuite à partir de la question de l’utopie, devenant Collectif ÈS dérive, ÈS profusion, ÈS vacarme, et inscrivant des îlots d’utopies au cœur du territoire.

Collectif ÈS

Découvrir

Vendredi
9 Décembre

C'est la classe

À 10h15

Conservatoire (studio de danse n°3) de 10h15 à 12h15

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

La classe c’est un temps d’étude. Ni training, ni atelier, il s’agit ici de prendre le temps de se laisser guider, avoir la curiosité de suivre le chemin proposé pour revisiter ses propres habitudes et peut-être les réinventer.
En présence des élèves-danseurs de l’ABC (Atlantique Ballet Contemporain).

Jérémy Martinez

Jérémy Martinez

Pratiquer

C'est la classe

Lundi
12 Décembre

À l'improviste

À 11h30

Chapelle Fromentin de 11h30 à 13h30

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

L’improvisation, une notion vaste qui ne s’improvise pas justement et repose sur une succession de choix. Du contact improvisation à la composition instantanée, les techniques sont multiples et complexes, mais s’élaborent aussi à partir des imaginaires de chacun.

Divers intervenants proposeront leur vision tout au long de l’année, pour encadrer ces ateliers.

Olivia Grandville

Pratiquer

À l'improviste

Mardi
13 Décembre

Dancefloor

À 19h30

Chapelle Fromentin de 19h30 à 22h

gratuit — tous publics

 

Ambiancé par un DJ, la chapelle Fromentin devient un dancefloor! Parce que c’est bon pour le corps et le cœur, nous vous invitons à venir enflammer la piste. Libérez vos endorphines.

Let’s dance !

 

Jean du Voyage

Beatmaker, turntablist et DJ titré Jean est un musicien passionné qui trimballe ses platines et ses vinyles de scènes en clubs depuis 1998. Explorateur sonore éclectique, l’intérêt qu’il porte aux différentes cultures aiguise sa sensibilité aux rythmes et aux respirations de notre planète, inspire et influence sa musique. Les productions sont maîtrisées, précises et reflètent son insatiable curiosité. Un univers poétique et onirique qui invite à l’évasion et à l’introspection. Amateur de sonorités ethniques et de rythmiques syncopées, il s'inspire aussi bien des musiques traditionnelles que des courants actuels..

Jean du Voyage

Pratiquer

Dancefloor

Jeudi
15 Décembre

Faire Fleurir

À 18h30

travaux publics

chapelle Fromentin

gratuit — tous publics

 

Faire Fleurir met en présence un danseur, des cailloux, deux musiciens et tout un climat d’ombres et de lumières dans un espace terriblement réduit en hauteur. Assis tout autour de cette caverne de voiles sans parois, le public observe une inclinaison imposée vers le sol. Tout se déroule à une hauteur qui ne permet pas à l’homme de s’ériger sur ses deux jambes.

 

Nicolas Fayol est accueilli en résidence du lun. 12 au ven. 16 décembre à la chapelle Fromentin.

distribution

Chorégraphie, interprétation : Nicolas Fayol
Création musicale, interprétation : Mont Analogue, Alex Vanpelt, Ben Lupus

Création vidéo et lumineuse : Chicane Nocturne, Jeroonimo Roe

Regard extérieur : Rebecca Journo

Biographie de Nicolas Fayol

Nicolas Fayol débute le breakdance dans les années 2000, habitant en plein cœur du Périgord noir, dans un contexte très rural et bien loin des viviers de culture hip hop. C’est tout de suite un travail d’interprète que d’ingérer une culture autant éloignée de la sienne et c’est par un mimétisme enfantin que Nicolas s’initie au breakdance.

A 18 ans, il rejoint l’école de danse internationale de danse Jazz Rick Odums (2005 à 2008) où il commence à se former aux danses académiques (tout aussi exotiques et étrangères) qu’il intègre sans jugement à son breakdance rural. En 2009 il remporte le battle hip-hop international dans la catégorie expérimentale : Le Juste Debout.

A 20 ans, il commence sa carrière d’interprète et traverse des propositions artistiques multiples : pièces de danse contemporaine, théâtre physique, nouveau cirque, théâtre contemporain, plateaux télés ou performances. Il collabore notamment avec Alain Buffard, Sébastien Lefrancois, Guy Maddin, Lloyd Newson, Raphaëlle Delaunay, Yoann Bourgeois, Montalvo-Hervieu, Vincent Courtois, Bruno Geslin. Dernièrement, Christian Rizzo lui chorégraphie un solo : En son lieu.

En 2023, il sera interprète dans la prochaine pièce de Vania Vaneau.

En parallèle de son travail d’interprète, il travaille l’image, la photographie, la vidéo, il s’entraîne et concourt à des battles hiphop. Il mène régulièrement des travaux pédagogiques avec différents groupes : collèges, hôpitaux psychiatrique, maison d'arrêt, prison, école de danse, conservatoire, groupe de danse amateur-ice-s.

En 2017, il crée avec Mehdi Baki Bye-bye myself (duo de 25 minutes) à Main d’Œuvre - St Ouen. En écho à cette première pièce, il crée en 2021 au Théâtre de Nîmes un second duo avec Mehdi Baki, OHHO. En 2022 sera créé TONES&BONES, un répertoire de standards de Jazz interprété par un saxophoniste (Daniel Erdmann) et un danseur. En 2023 sera créé Faire fleurir avec le groupe Mont Analogue : une pièce chorégraphique pour un danseur, quelques cailloux et des synthétiseurs modulaires.

Son travail de chorégraphe est d’abord une approche d’interprète, une approche par les sensations, une manière de définir lui-même les conditions de mise en jeu, de mise en relation.

Nicolas Fayol

Découvrir

Faire Fleurir

Vendredi
16 Décembre

C'est la classe

À 10h15

Conservatoire (studio de danse n°3) de 10h15 à 12h15

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

La classe c’est un temps d’étude. Ni training, ni atelier, il s’agit ici de prendre le temps de se laisser guider, avoir la curiosité de suivre le chemin proposé pour revisiter ses propres habitudes et peut-être les réinventer.
En présence des élèves-danseurs de l’ABC (Atlantique Ballet Contemporain).

Renaud Dallet

Renaud Dallet

Pratiquer

C'est la classe

Événements passés

Mercredi
31 Août

Jardins

À 15h30

travaux publics

parc Charruyer (au croisement de l’avenue Jean Guiton et de l’avenue Maurice Delmas.)

gratuit — tous publics — sans réservation

Pour sa prochaine pièce Pauline Brun s’intéresse aux jardins publics, ces lieux qui convient à la promenade, à l’arrêt, au repos, aux jeux. Comme si ces jardins, voisins de bureaux, centres commerciaux, gares et écoles étaient la seule zone urbaine qui autorise lenteur, errance et divertissements.

La compagnie No small mess est accueillie en résidence du lun. 29 août au ven. 02 septembre à La Manufacture CDCN, chapelle Saint-Vincent, La Rochelle et à Mille Plateaux CCN La Rochelle, chapelle Fromentin.

distribution

Conception et chorégraphie : Pauline Brun
Collaboration artistique : Adaline Anobile et Jean-Baptiste Veyret-Logerias
Performance : Adaline Anobile, Pauline Brun, Jean-Baptiste Veyret-Logerias et les groupes

Biographie de Pauline Brun

Formée au Conservatoire de Nice, à la Villa Arson, à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et à ex.e.r.ce au Centre Chorégraphique National de Montpellier, elle déploie des propositions entre art visuel et chorégraphie. Elle présente son travail de performances, installations et vidéos notamment au Centre George Pompidou, au MAC VAL, au Salon de Montrouge, au MAMAC, à La Station artist-run-space, au CND. En 2018, elle crée Scruffy shot, un duo avec Jonas Chéreau, où elle pose le white cube dans la black box. En 2022, elle crée le solo Raide d’équerre au 3bisf pour le Festival Parallèle où elle s’intéresse par des effets low-fi à distordre l’espace et le corps. En tant qu’interprète ou scénographe, elle collabore avec Fanny De Chaillé et Philippe Ramette, Alain Buffard (reconstruction de Mauvais Genre), Pol Pi, Jule Flierl, Nina Santes, Adaline Anobile, Jonas Chéreau, Antoine Cegarra… Actuellement, elle travaille sur les créations Jardins pièce de groupe pour les espaces publics et Tie-Tool en collaboration avec Marcos Simoes qui s’appuie sur le malentendu comme un outil chorégraphique et visuel.

Pauline Brun

Découvrir

Jardins

Vendredi
16 Septembre

Out of the blue

À 20h00

première

espace Encan

gratuit — tous publics — sans réservation

 

Out of the blue, le nouveau projet de la compagnie rochelaise Sine Qua Non Art, se penche sur les identités culturelles diasporiques de différents individus, de leurs histoires personnelles, des récits qu’ils incarnent et ceux qu’ils affrontent malgré eux.

 

La compagnie Sine Qua Non Art est accueillie en résidence du lun. 5 au jeu. 15 septembre à l’espace Encan.

La compagnie Sine Qua Non Art est accueillie en résidence  par Mille Plateaux, CCN La Rochelle du lundi 5 au jeudi 15 septembre à l’espace Encan. En partenariat avec le Cnarep sur le pont, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public en Nouvelle-Aquitaine  et avec la collaboration de la Ville de La Rochelle.

distribution

Concept, scénographie : Christophe Béranger Jonathan Pranlas-Descours

Dramaturgie : Georgina Kakoudaki

Vidéo/Technique : Olivier Bauer

Présentation de Sine Qua Non Art

L’un vient des arts plastiques, est passé par le théâtre avant de se former sur le tard à la danse, à P.A.R.T.S., l’école fondée à Bruxelles par Anne Teresa de Keersmaeker. Interprète on le retrouve notamment auprès de Roméo Castellucci, Sasha Waltz, Mathilde Monnier... Il s’agit de Jonathan Pranlas-Descours.

L’autre, plus arrimé au corps, a fait plus tôt ses classes au Conservatoire de La Rochelle. Christophe Béranger a rejoint le Ballet de Lorraine en 1992 où il a été interprète, chorégraphe et assistant artistique. Il reçoit en 2003 les insignes de Che-valier de l’Ordre des Arts et Lettres pour sa contribution au CCN - Ballet de Lorraine et son engagement dans l’action culturelle et la démocratisation de la danse.

Fondée à La Rochelle, la compagnie chorégraphique SINE QUA NON ART est interdisciplinaire et développe une écriture hybride et collaborative, ancrée au corps, elle s’appuie sur l’abstraction chorégraphique, la composition musicale et la porosité entre le spectacle vivant et les arts visuels. Lauréats le la TANZRecherche NRW#13 puis 1er Prix du concours (Re)connaissance en 2014, ils sont Lauréat SACD pour l’écriture de musique de scène et reçoivent le prix du Groupe CDC - Nouveaux Talents Danse 2018.

Depuis 2017 ils sont coordinateurs artistiques et pédagogiques de l’ABC Atlantique Ballet Contemporain, formation artis-tique pour danseur au conservatoire de La Rochelle.

SINE QUA NON ART sur Instagram

SINE QUA NON ART

Découvrir

Out of the blue

Samedi
17 Septembre

Journée européenne du patrimoine

À 10h00

visite et projection d'un film documentaire

de 10h à 17h à la chapelle Fromentin

gratuit — tous publics — sans réservation


Visite et projection : Mille Plateaux vous accueille au coeur de la chapelle Fromentin en présence des membres de son équipe. Découvrez l’histoire de ce lieu à travers la projection d’un film documentaire.

Découvrir

Journée européenne du patrimoine

Samedi
17 Septembre

Out of the blue

À 18h00

première

espace Encan

gratuit — tous publics — sans réservation

 

Out of the blue, le nouveau projet de la compagnie rochelaise Sine Qua Non Art, se penche sur les identités culturelles diasporiques de différents individus, de leurs histoires personnelles, des récits qu’ils incarnent et ceux qu’ils affrontent malgré eux.

 

La compagnie Sine Qua Non Art est accueillie en résidence du lun. 5 au jeu. 15 septembre à l’espace Encan.

La compagnie Sine Qua Non Art est accueillie en résidence  par Mille Plateaux, CCN La Rochelle du lundi 5 au jeudi 15 septembre à l’espace Encan. En partenariat avec le Cnarep sur le pont, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public en Nouvelle-Aquitaine  et avec la collaboration de la Ville de La Rochelle.

distribution

Concept, scénographie : Christophe Béranger Jonathan Pranlas-Descours

Dramaturgie : Georgina Kakoudaki

Vidéo/Technique : Olivier Bauer

Présentation de Sine Qua Non Art

L’un vient des arts plastiques, est passé par le théâtre avant de se former sur le tard à la danse, à P.A.R.T.S., l’école fondée à Bruxelles par Anne Teresa de Keersmaeker. Interprète on le retrouve notamment auprès de Roméo Castellucci, Sasha Waltz, Mathilde Monnier... Il s’agit de Jonathan Pranlas-Descours.

L’autre, plus arrimé au corps, a fait plus tôt ses classes au Conservatoire de La Rochelle. Christophe Béranger a rejoint le Ballet de Lorraine en 1992 où il a été interprète, chorégraphe et assistant artistique. Il reçoit en 2003 les insignes de Che-valier de l’Ordre des Arts et Lettres pour sa contribution au CCN - Ballet de Lorraine et son engagement dans l’action culturelle et la démocratisation de la danse.

Fondée à La Rochelle, la compagnie chorégraphique SINE QUA NON ART est interdisciplinaire et développe une écriture hybride et collaborative, ancrée au corps, elle s’appuie sur l’abstraction chorégraphique, la composition musicale et la porosité entre le spectacle vivant et les arts visuels. Lauréats le la TANZRecherche NRW#13 puis 1er Prix du concours (Re)connaissance en 2014, ils sont Lauréat SACD pour l’écriture de musique de scène et reçoivent le prix du Groupe CDC - Nouveaux Talents Danse 2018.

Depuis 2017 ils sont coordinateurs artistiques et pédagogiques de l’ABC Atlantique Ballet Contemporain, formation artis-tique pour danseur au conservatoire de La Rochelle.

SINE QUA NON ART sur Instagram

SINE QUA NON ART

Découvrir

Out of the blue

Mercredi
21 Septembre

Argentique

À 18h30

représentation

L'Université de La Rochelle, parvis Fernand Braudel

gratuit — tous publics — sans réservation

Lors de son voyage au Canada, en avril 2017, Olivia Grandville fait la connaissance de l’artiste québécoise Françoise Sullivan, peintre, sculptrice mais également danseuse et chorégraphe. Celle qui a intégré en 1948 le mouvement des « Automatistes » fut également signataire du manifeste du Refus global : texte fondateur du courant politique et artistique canadien. Pour Olivia Grandville, passionnée par l’histoire des avant-gardes du 20ème siècle, cette rencontre apparaît comme un heureux clin d’oeil du hasard, et fait résonner tout le travail qu’elle a mené lors du Cabaret discrépant autour du Lettrisme, mouvement contemporain de Refus global et proche aussi par ses enjeux artistiques.
Françoise Sullivan est, dans le champ chorégraphique, surtout reconnue pour deux créations qui comptent parmi les premières pièces chorégraphiques filmées de l’histoire de la danse : Eté (1947), puis Danse dans la neige (1948). Deux pièces d’un projet inachevé qui devait couvrir les quatre saisons. Les films ont été perdus et il ne reste aujourd’hui que 17 photos noir et blanc de la Danse dans la neige.
C’est à partir de ces 17 témoignages statiques et fragmentaires, et de la parole de Françoise Sullivan retranscrite par Olivia Grandville que s’élabore ce projet Argentique. Faire (re)naître le mouvement à la manière d’une révélation photographique. Créer une danse fantôme. Convoquer au présent la mémoire d’une danse et la réinventer.
Contrepoint à la pièce À l’Ouest, Argentique est le second témoignage du voyage de recherche d’Olivia Grandville au Canada et aux Etats-Unis au printemps 2016.

 

Distribution

Conception : Olivia Grandville
Textes et entretiens : Olivia Grandville, Françoise Sullivan, Gilles Amalvi
Collaboration à l’écriture : Lucie Collardeau
Musique : Jonathan Kingsley Seilman
Production : Mille Plateaux, CCN La Rochelle
Avec le soutien de la Ville de Nantes et de l’Institut français, du TU-Nantes et du Lieu unique, Nantes.

 

 

Olivia Grandville

Découvrir

Argentique

Vendredi
23 Septembre

Construire un feu

À 18h30

travaux publics

chapelle Fromentin

gratuit — tous publics

 

Pour cette première pièce de groupe, La Tierce se met en relation avec l’idée de la naissance de la danse, du spectacle,
de la mise en scène. Ils souhaitent faire une pièce archaïque, non pas dans l’idée qu’elle adopte les codes d’un autre temps, mais plutôt qu’elle appartient à tous les temps, même ceux dont nous ne savons rien.

 

La compagnie La Tierce, artiste associée à Mille Plateaux, est en résidence du lun. 19 au sam. 24 septembre.
Construire un feu, création les 02 et 03 février 2023 à la chapelle Fromentin.

Distribution

Conception, espace, chorégraphie : La Tierce - Sonia Garcia, Séverine Lefèvre, Charles Pietri

Co-création et Interprétation : Philipp Enders, Sonia Garcia, Séverine Lefèvre, Charles Pietri, Teresa Silva

Lumière : Serge Damon

Pièce musicale jouée à l’ocarina : Sukima, FUJI|||||||||||TA


Accompagnement en dessin et regard extérieur : Camille Ulrich

Répétiteur vocal et regard extérieur : Jean-Baptiste Veyret-Logerias

Biographie de La Tierce

Formé de Sonia Garcia, Séverine Lefèvre et Charles Pietri, le collectif La Tierce travaille à l’élaboration d’une danse du peu, où la mise à égalité des actions, des matières et des corps amplifie la perception du vivant.
Leurs créations, comme D’après nature ou Construire un feu sont traversées par une attention minutieuse à la simplicité du geste, à toutes les résonances et les échos qu’il diffuse et tisse dans l’espace : corps poreux, perméables, qui révèlent en négatif une  poésie reliant des états de présence.
Depuis 2015, La Tierce a mis en place le programme Praxis,
un espace-temps pour inviter des artistes à faire tentative à l’abri des logiques de production. Au sein de Mille Plateaux, les membres de La Tierce laisseront infuser une pensée
en prise avec le dehors, comme une manière de faire
paysage, de faire poème, de faire essai, de faire écho, de révéler l’immatériel.

La Tierce

Découvrir

Construire un feu

Jeudi
29 Septembre

Appel à participation à FOULES

À 18h30

Appel à participation au projet FOULES d’Olivia Grandville

Réunion d'information jeudi 29 septembre à 18h30 à La Coursive, scène nationale — entrée libre


FOULES
Création chorégraphique pour 100 interprètes amateurs
Représentation samedi 11 MARS 2023 – 20h30 à La Coursive, scène nationale


APPEL À PARTICIPATION AU PROJET
Dans le cadre de sa programmation danse, la Coursive consacre un temps thématique à la chorégraphe Olivia Grandville, nouvelle directrice du CCN de la rochelle, Mille plateaux. À cette occasion, quatre spectacles seront présentés, dont Foules, un spectacle requérant la participation de cent personnes de tous sexes et âges, ayant ou non une pratique de la danse. Avec Foules, Olivia Grandville s’intéresse à la question de la partition sous forme de consignes données à la voix et déclinant une suite de gestes, d’actions ou d’états. Une forme de « Jacques a dit » chorégraphique. À travers un rapport très simple aux gestes du quotidien, Olivia Grandville creuse, par là même, les fondamentaux de la danse. Foules est une pièce pensée pour cent interprètes non danseurs de tous âges. elle dresse un inventaire inventif des figures de la foule, grégaires, intelligentes, homogènes ou hétérogènes, psychologique ou sentimentale. Chaque individu est porté par un but collectif qui donne à l’ensemble une pulsation, un balancement, un martèlement unique et multiple à la fois.

Alors, soyons foules ! parce que justement il n’y a pas foule souvent sur les plateaux de danse contemporaine, et que le fantasme d’un grand corps en mouvement fini par tous nous hanter.


VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER À CETTE CRÉATION ?
Il n’est pas nécessaire d’être danseur. Il suffit d’être âgé de 10 à 70 ans, de pouvoir se lever, marcher, courir, ainsi que d’avoir pleinement envie de tenter l’aventure.
Vous pouvez candidater en vous inscrivant ici : Remplir le questionnaire de participation pour Foules d’Olivia Grandville

 

Photo : Nous vaincrons les maléfices d'Olivia Grandville ©Arthur_Pequin

Olivia Grandville

Pratiquer

Appel à participation à FOULES

Vendredi
7 Octobre

Lancement Mille Plateaux

À 19h00

Soirée d’ouverture vendredi 7 octobre de 19h à 2h du matin !

C’est une soirée en mouvement, propice à la rencontre et aux échanges, que nous avons imaginée pour fêter l’ouverture de Mille Plateaux, nouveau projet pour le Centre Chorégraphique National de La Rochelle.

Pour cette grande fête intergénérationnelle ouverte à toutes et tous, c’est toute une constellation d’artistes et d’œuvres qui prendront part à cette soirée : des suspens poétiques de Chloé Moglia, aux sculptures en mouvement de Yvan Clédat et Coco Petitpierre, d’une collection de danses fantômes, au mythique solo de l’élue du Sacre du Printemps de Nijinski. Nous vous concoctons avec le Collectif ÈS, La Tierce, les jeunes interprètes de l’A.B.C. et une pléiade d’artistes de toutes générations, une traversée kaléidoscopique de nos paysages chorégraphiques. Vous serez invités à arpenter la chapelle Fromentin, du chœur à la tour nord, sans oublier la cour du collège, transformée en buvette et cantine pour l’occasion. La soirée se terminera en dancefloor avec le danseur/Dj Matthieu Doze aka Ben Dover.

Nous vous attendons !

Découvrir

Lancement Mille Plateaux

Vendredi
7 Octobre

C'est la classe

À 10h15

Conservatoire (studio de danse n°3) de 10h15 à 12h15

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

La classe c’est un temps d’étude. Ni training, ni atelier, il s’agit ici de prendre le temps de se laisser guider, avoir la curiosité de suivre le chemin proposé pour revisiter ses propres habitudes et peut-être les réinventer.
En présence des élèves-danseurs de l’ABC (Atlantique Ballet Contemporain).

Constance Dourville

Constant Dourville

Pratiquer

C'est la classe

Du 8 au 27 Octobre

24 mouvements / seconde

La danse à l'épreuve de la caméra

Exposition présentée du 8 octobre au 27 octobre à la chapelle Fromentin — entrée libre

La révolution digitale, l’avènement des réseaux sociaux, introduisent dans notre quotidien de nouvelles attitudes et de nouveaux comportements. Partant de ce constat et à l’heure où la mémoire de la danse et peut-être son devenir se construisent de plus en plus au travers d’un écran, l’installation 24 mouvements/seconde questionne au travers d’un choix d’oeuvres chorégraphiques pensées pour le cinéma, ce que la danse fait à l’image et vice versa. Une programmation de films éclectiques qui révèle la diversité des pratiques : oeuvres cinématographiques, captations, vidéodanses, autofilmages etc. D’une sélection de films du début du 20e siècle aux publications sur les réseaux sociaux, cette installation est pensée comme une rencontre autour des répertoires chorégraphiques passés et actuels, des cultures savantes et populaires. Entrons dans la danse via l’écran à géométrie variable. Soyons curieux et curieuses de ce que cela produit en nous : comment cela déplace-t-il notre regard ? Comment cela nous fait-il entrer en danse ?
L’exposition 24 mouvements/seconde est conçue par Céline Roux, historienne de la danse et Olivia Grandville, collaboration César Vayssié, avec le soutien du Centre National de la Danse.

24 mouvements/seconde présente plus d’une vingtaine d’oeuvres cinématographiques. Des films de chorégraphes, de Philippe Decouflé à Boris Charmatz en passant par William Forsythe, Daniel Larrieu, DV8 ou Vincent Dupont, des films d’artistes de Clément Cogitore à Julien Prévieux, des films d’archives aussi grâce au montage du Centre National de la Danse avec des extraits du Bal Tabarin, ou des Fééries des ballets fantastiques de Loïe Fuller sans oublier des vidéos d’amateurs glanées sur Tik Tok ou encore Instagram…

Plateau-repas
mercredi 19 octobre de 12h30 à 13h15
avec Pascale Mayeras et Olivia Grandville.
gratuit - réservation conseillée

Visites guidées parents/enfants
lundi 24 octobre avec Céline Roux :
de 15h à 16h (enfants +10 ans)
de 16h à 16h30 (enfants de 6 à 10 ans)
de 16h30 à 17h (enfants de 6 à 10 ans)
de 17h30 à 18h30 (enfants +10 ans)
gratuit - réservation conseillée



Ouverture
le samedi 8 octobre à 12h30,
puis, les mardis, jeudis et vendredis de : 15h à 19h les mercredis et samedis de : 10h à 18h



L’exposition 24 mouvements/seconde est conçue par Céline Roux, historienne de la danse et Olivia Grandville, collaboration César Vayssié, avec le soutien du Centre National de la Danse.

© Vincent Dupont Souffles - Marc Domage

Exposition de films

Découvrir

24 mouvements / seconde

Samedi
8 Octobre

Speed dating

À 15h00

Speed dating autour des oeuvres de l'exposition
24 mouvements/seconde, la danse à l'épreuve de la caméra.

entrée libre

La révolution digitale, l’avènement des réseaux sociaux, introduisent dans notre quotidien de nouvelles attitudes et de nouveaux comportements. Partant de ce constat et à l’heure où la mémoire de la danse et peut-être son devenir se construisent de plus en plus au travers d’un écran, l’installation 24 mouvements/seconde questionne au travers d’un choix d’oeuvres chorégraphiques pensées pour le cinéma, ce que la danse fait à l’image et vice versa. Une programmation de films éclectiques qui révèle la diversité des pratiques : oeuvres cinématographiques, captations, vidéodanses, autofilmages etc. D’une sélection de films du début du 20e siècle aux publications sur les réseaux sociaux, cette installation est pensée comme une rencontre autour des répertoires chorégraphiques passés et actuels, des cultures savantes et populaires. Entrons dans la danse via l’écran à géométrie variable. Soyons curieux et curieuses de ce que cela produit en nous : comment cela déplace-t-il notre regard ? Comment cela nous fait-il entrer en danse ?
L’exposition 24 mouvements/seconde est conçue par Céline Roux, historienne de la danse et Olivia Grandville, collaboration César Vayssié, avec le soutien du Centre National de la Danse.

Exposition présentée du 8 octobre au 27 octobre à la chapelle Fromentin.
L’exposition 24 mouvements/seconde est conçue par Céline Roux, historienne de la danse et Olivia Grandville, collaboration César Vayssié, avec le soutien du Centre National de la Danse.


Céline Roux

Docteure en Histoire de l’art, Céline Roux est chercheuse indépendante. Spécialiste des pratiques performatives du champ chorégraphique français, elle est notamment l’auteur de Danse(s) performative(s) (L’Harmattan, 2007) et de Pratiques performatives / Corps critiques # 1-10 (2007-2016) (L’Harmattan, 2016). Conférencière, formatrice et enseignante, elle intervient dans des universités et écoles d’enseignement supérieur ainsi que dans la formation des danseurs. Elle collabore aussi aux projets artistiques de danseurs-chorégraphes contemporains. Parallèlement à ses activités sur/pour/autour de l’art chorégraphique, elle pratique le Hatha yoga en France et en Inde depuis quelques années.

Céline Roux

Découvrir

Speed dating

Samedi
8 Octobre

Plateaux-repas

À 12h30

Chapelle Fromentin de 12h30 à 13h15

gratuit — tous publics

 

Parce que la danse peut aussi être assez consistante de par tous les domaines qu’elle traverse, et pas seulement pour ceux qui la pratique, profitez de votre pause déjeuner pour venir découvrir la culture chorégraphique sous un angle spécifique. Ces pique-niques chorégraphiques se déploieront autour d’une thématique et se prolongeront autour d’un café. Apportez vos sandwichs !

Céline Roux

Docteure en Histoire de l’art, Céline Roux est chercheuse indépendante. Spécialiste des pratiques performatives du champ chorégraphique français, elle est notamment l’auteur de Danse(s) performative(s) (L’Harmattan, 2007) et de Pratiques performatives / Corps critiques # 1-10 (2007-2016) (L’Harmattan, 2016). Conférencière, formatrice et enseignante, elle intervient dans des universités et écoles d’enseignement supérieur ainsi que dans la formation des danseurs. Elle collabore aussi aux projets artistiques de danseurs-chorégraphes contemporains. Parallèlement à ses activités sur/pour/autour de l’art chorégraphique, elle pratique le Hatha yoga en France et en Inde depuis quelques années.

Céline Roux

Découvrir

Plateaux-repas

Dimanche
9 Octobre

L'invité mystère

À 11h00

Chapelle Fromentin de 11h à 13h30

5 euros — tous publics

 

Ouverts à tous, ces rendez-vous proposent une initiation à une pratique de corps singulière, la découverte d’une danse d’ailleurs, d’un art martial, d’un cours de valse ou d’une séance de boxe.

Avis aux amateurs de surprises !

Surprise

Pratiquer

L'invité mystère

Lundi
10 Octobre

À l'improviste

À 11h30

Chapelle Fromentin de 11h30 à 13h30

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

L’improvisation, une notion vaste qui ne s’improvise pas justement et repose sur une succession de choix. Du contact improvisation à la composition instantanée, les techniques sont multiples et complexes, mais s’élaborent aussi à partir des imaginaires de chacun.

Divers intervenants proposeront leur vision tout au long de l’année, pour encadrer ces ateliers.

Virginie Garcia

Pratiquer

À l'improviste

Mardi
11 Octobre

Open-studio

À 18h30

Chapelle Fromentin de 18h30 à 21h

gratuit — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

Un espace pour s’entraîner, s’entraider, s’allonger, s’exercer, méditer, s’inspirer; un studio anarchiste ouvert à tous ceux qui en manquent. L’entraînement du danseur ne se contient pas dans une technique quelle qu’elle soit, chacun élabore sa propre stratégie pour maintenir tout au long de sa vie ce dialogue fluide entre son corps et son esprit. En accès libre aux danseurs professionnels et amateurs, ainsi qu’à toute personne qui pratique un entraînement régulier du corps, toutes techniques confondues.

Pratiquer

Open-studio

Mercredi
12 Octobre

Plateaux-repas

À 12h30

Chapelle Fromentin de 12h30 à 13h15

gratuit — tous publics

 

Parce que la danse peut aussi être assez consistante de par tous les domaines qu’elle traverse, et pas seulement pour ceux qui la pratique, profitez de votre pause déjeuner pour venir découvrir la culture chorégraphique sous un angle spécifique. Ces pique-niques chorégraphiques se déploieront autour d’une thématique et se prolongeront autour d’un café. Apportez vos sandwichs !

 

Pascale Mayeras

Professeur d’EPS titulaire d’une certification ART/danse, elle enseigne au lycée Jean Dautet de La Rochelle, au sein d’une section de spécialité danse créée en 2000 en partenariat avec le CCN de La Rochelle, dans un dispositif construit avec le Ministère de l’Education Nationale et celui de la Culture.
Depuis de nombreuses années, elle questionne la transmission de la danse auprès des adolescents : comment regarder la danse, penser la danse et pratiquer la danse ? Elle vit son métier avec passion et l’invente au quotidien dans le partage des expériences au contact des élèves et artistes qui l’accompagnent. L’important étant de chercher, interroger, inventer  et construire un rapport ouvert à l’art, à l’œuvre, à l’autre. Pour elle, l’enseignement de la danse ne peut se faire sans être référencé, ni sans les interprètes ou chorégraphes qui en sont les porteurs, les bâtisseurs et qui en écrivent les fondements, les contours et les formes.

Pascale Mayeras et Olivia Grandville

Découvrir

Plateaux-repas

Vendredi
14 Octobre

C'est la classe

À 10h15

Conservatoire (studio de danse n°3) de 10h15 à 12h15

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

La classe c’est un temps d’étude. Ni training, ni atelier, il s’agit ici de prendre le temps de se laisser guider, avoir la curiosité de suivre le chemin proposé pour revisiter ses propres habitudes et peut-être les réinventer.
En présence des élèves-danseurs de l’ABC (Atlantique Ballet Contemporain).

Yvann Alexandre

Dès ses débuts, les moteurs de création d’Yvann Alexandre découlent de la rencontre humaine. Il démarre ses processus par la transmission, pour cheminer ensuite à l’écriture d’une oeuvre. Il est un chorégraphe qui regarde le monde, droit dans la danse, qui cartographie précisément l’écho du monde en lui, avec attention, délicatesse, absorbant les fluctuations passagères, les aléas, demain est avant tout une chorégraphie qui s’ignore. Avec un attachement particulier à l’écriture du mouvement et ce, avec fidélité à la notion de ligne, il s’est imposé comme le représentant d’une danse abstraite.
Sa gestuelle très précise fourmille de détails et s’organise comme une calligraphie de l’intime.
Sa manière de composer sur partition avec une notation personnelle, se permet de s’affranchir aujourd’hui de ses propres codes, au profit d’une interaction directe avec les interprètes.
En parallèle de son travail de créateur, il assume également la direction artistique du Théâtre Francine Vasse à Nantes avec un projet innovant qui démarre par la transmission pour arriver à l’oeuvre : Les Laboratoires Vivants.

Yvann Alexandre

Pratiquer

C'est la classe

Dimanche
16 Octobre

L'invité mystère

À 11h00

Chapelle Fromentin de 11h à 13h30

5 euros — tous publics

 

Ouverts à tous, ces rendez-vous proposent une initiation à une pratique de corps singulière, la découverte d’une danse d’ailleurs, d’un art martial, d’un cours de valse ou d’une séance de boxe.

Avis aux amateurs de surprises !

Surprise

Pratiquer

L'invité mystère

Lundi
17 Octobre

À l'improviste

À 11h30

Chapelle Fromentin de 11h30 à 13h30

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

L’improvisation, une notion vaste qui ne s’improvise pas justement et repose sur une succession de choix. Du contact improvisation à la composition instantanée, les techniques sont multiples et complexes, mais s’élaborent aussi à partir des imaginaires de chacun. Divers intervenants proposeront leur vision tout au long de l’année, pour encadrer ces ateliers.

Olivia Grandville

Pratiquer

À l'improviste

Mardi
18 Octobre

Open-studio

À 18h30

Chapelle Fromentin de 18h30 à 21h

gratuit — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

Un espace pour s’entraîner, s’entraider, s’allonger, s’exercer, méditer, s’inspirer; un studio anarchiste ouvert à tous ceux qui en manquent. L’entraînement du danseur ne se contient pas dans une technique quelle qu’elle soit, chacun élabore sa propre stratégie pour maintenir tout au long de sa vie ce dialogue fluide entre son corps et son esprit. En accès libre aux danseurs professionnels et amateurs, ainsi qu’à toute personne qui pratique un entraînement régulier du corps, toutes techniques confondues.

Pratiquer

Open-studio

Mercredi
19 Octobre

Plateaux-repas

À 12h30

Chapelle Fromentin de 12h30 à 13h15

gratuit — tous publics

 

Parce que la danse peut aussi être assez consistante de par tous les domaines qu’elle traverse, et pas seulement pour ceux qui la pratique, profitez de votre pause déjeuner pour venir découvrir la culture chorégraphique sous un angle spécifique. Ces pique-niques chorégraphiques se déploieront autour d’une thématique et se prolongeront autour d’un café. Apportez vos sandwichs !

 

Pascale Mayeras

Professeur d’EPS titulaire d’une certification ART/danse, elle enseigne au lycée Jean Dautet de La Rochelle, au sein d’une section de spécialité danse créée en 2000 en partenariat avec le CCN de La Rochelle, dans un dispositif construit avec le Ministère de l’Education Nationale et celui de la Culture. Depuis de nombreuses années, elle questionne la transmission de la danse auprès des adolescents : comment regarder la danse, penser la danse et pratiquer la danse ? Elle vit son métier avec passion et l’invente au quotidien dans le partage des expériences au contact des élèves et artistes qui l’accompagnent. L’important étant de chercher, interroger, inventer  et construire un rapport ouvert à l’art, à l’œuvre, à l’autre. Pour elle, l’enseignement de la danse ne peut se faire sans être référencé, ni sans les interprètes ou chorégraphes qui en sont les porteurs, les bâtisseurs et qui en écrivent les fondements, les contours et les formes.

Pascale Mayeras et Olivia Grandville

Découvrir

Plateaux-repas

Vendredi
21 Octobre

C'est la classe

À 10h15

Conservatoire (studio de danse n°3) de 10h15 à 12h15

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

La classe c’est un temps d’étude. Ni training, ni atelier, il s’agit ici de prendre le temps de se laisser guider, avoir la curiosité de suivre le chemin proposé pour revisiter ses propres habitudes et peut-être les réinventer.
En présence des élèves-danseurs de l’ABC (Atlantique Ballet Contemporain).

Konan Dayot

Konan Dayot

Pratiquer

C'est la classe

Lundi
24 Octobre

Visites Guidées

À 15h00

24 mouvements/seconde
La danse à l'épreuve de la caméra

Exposition présentée du 8 octobre au 27 octobre à la chapelle Fromentin — entrée libre

Visites guidées parents/enfants le lundi 24 octobre
Céline Roux, historienne de la danse propose des visites interactives de l'exposition spécifiquement pour les enfants
de 15h à 16h (enfants +10 ans)
de 16h à 16h30 (enfants de 6 à 10 ans)
de 16h30 à 17h (enfants de 6 à 10 ans)
de 17h30 à 18h30 (enfants +10 ans)
gratuit - réservation conseillée

La révolution digitale, l’avènement des réseaux sociaux, introduisent dans notre quotidien de nouvelles attitudes et de nouveaux comportements. Partant de ce constat et à l’heure où la mémoire de la danse et peut-être son devenir se construisent de plus en plus au travers d’un écran, l’installation 24 mouvements/seconde questionne au travers d’un choix d’oeuvres chorégraphiques pensées pour le cinéma, ce que la danse fait à l’image et vice versa. Une programmation de films éclectiques qui révèle la diversité des pratiques : oeuvres cinématographiques, captations, vidéodanses, autofilmages etc. D’une sélection de films du début du 20e siècle aux publications sur les réseaux sociaux, cette installation est pensée comme une rencontre autour des répertoires chorégraphiques passés et actuels, des cultures savantes et populaires. Entrons dans la danse via l’écran à géométrie variable. Soyons curieux et curieuses de ce que cela produit en nous : comment cela déplace-t-il notre regard ? Comment cela nous fait-il entrer en danse ?
L’exposition 24 mouvements/seconde est conçue par Céline Roux, historienne de la danse et Olivia Grandville, collaboration César Vayssié, avec le soutien du Centre National de la Danse.

24 mouvements/seconde présente plus d’une vingtaine d’oeuvres cinématographiques. Des films de chorégraphes, de Philippe Decouflé à Boris Charmatz en passant par William Forsythe, Daniel Larrieu, DV8 ou Vincent Dupont, des films d’artistes de Clément Cogitore à Julien Prévieux, des films d’archives aussi grâce au montage du Centre National de la Danse avec des extraits du Bal Tabarin, ou des Fééries des ballets fantastiques de Loïe Fuller sans oublier des vidéos d’amateurs glanées sur Tik Tok ou encore Instagram…

Ouverture
les mardis, jeudis et vendredis de : 15h à 19h les mercredis et samedis de : 10h à 18h

Céline Roux

Découvrir

Visites Guidées

Lundi
24 Octobre

À l'improviste

À 11h30

Chapelle Fromentin de 11h30 à 13h30

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

L’improvisation, une notion vaste qui ne s’improvise pas justement et repose sur une succession de choix. Du contact improvisation à la composition instantanée, les techniques sont multiples et complexes, mais s’élaborent aussi à partir des imaginaires de chacun.
Divers intervenants proposeront leur vision tout au long de l’année, pour encadrer ces ateliers.

Olivia Grandville

Pratiquer

À l'improviste

Mardi
25 Octobre

Open-studio

À 18h30

Chapelle Fromentin de 18h30 à 21h

gratuit — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

Un espace pour s’entraîner, s’entraider, s’allonger, s’exercer, méditer, s’inspirer; un studio anarchiste ouvert à tous ceux qui en manquent. L’entraînement du danseur ne se contient pas dans une technique quelle qu’elle soit, chacun élabore sa propre stratégie pour maintenir tout au long de sa vie ce dialogue fluide entre son corps et son esprit. En accès libre aux danseurs professionnels et amateurs, ainsi qu’à toute personne qui pratique un entraînement régulier du corps, toutes techniques confondues.

Pratiquer

Open-studio

Jeudi
3 Novembre

CO.M.BAT

À 19h30

avant-première

chapelle Fromentin

gratuit — tous publics

 

I-Fang Lin est chorégraphe, performeuse et praticienne de la méthode Feldenkrais.
Avec sa nouvelle création, CO.M.BAT, elle explore les liens entre l’Occident et l’Orient, la façon dont les films de western américain (La flèche brisée, Rio Grande… ) ont utilisé des techniques de combats, de dualités que l’on retrouve dans les duels aux sabres asiatiques (A touch of zen, Les cendres du temps, The Blade, Tigre et Dragon).

 

I-Fang Lin est accueillie en résidence du dim. 30 octobre au ven. 04 novembre à la chapelle Fromentin.

distribution

conception et chorégraphie : I-Fang Lin
danse, interprètes : Yair Barelli, Salomé Pham-van-hué, Jimmy Monneron
musique : Christophe Ruetsch
visuel, images : Jocelyn Cottencin
lumière : Sylvie Garot

Biographie de I-Fang Lin

I-Fang Lin née à Taiwan, chorégraphe, performeuse et praticienne de la méthode Feldenkrais.

Son parcours de chorégraphe et interprète débute dans les année 1990 et croise notamment celui de Mathilde Monnier, Christian Rizzo, François Verret, Emmanuelle Huynh, Pierre Droulers, Philippe Katerine, Louis Sclavis, Fabrice Ramalingom, Kosei Yamamoto, Xavier Leroy, Jocelyn Cottencin, Boris Charmatz…
Son travail chorégraphique fusionne la pratique somatique (méthode Feldenkrais), l’art martial (Tai Chi, Qi Gong, Né Gong) et la danse. Elle fonde sa compagnie MAIASTRA, crée En Chinoiseries (2016) et Skein Relations (2019) en tant qu’artiste résidente à NTCH de Taiwan, Ebloui (2021) Au Large (2022) en tant qu’artiste complice des Scènes Croisées en Lozère. En tant que praticienne de la méthode Feldenkrais, I-Fang Lin enseigne en France et à Taiwan : Fondation Royaumont, ENSAD Montpellier, Université Paris V, Extension de Toulouse, CCN Master, PREAC, University of Taipei, National Taiwan University of Arts, NTCH de Taipei, Weiwuying, ENSA de Nantes…

I-Fang Lin

Découvrir

CO.M.BAT

Lundi
7 Novembre

À l'improviste

À 11h30

Chapelle Fromentin de 11h30 à 13h30

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

L’improvisation, une notion vaste qui ne s’improvise pas justement et repose sur une succession de choix. Du contact improvisation à la composition instantanée, les techniques sont multiples et complexes, mais s’élaborent aussi à partir des imaginaires de chacun.
Divers intervenants proposeront leur vision tout au long de l’année, pour encadrer ces ateliers.

Olga de Soto

Pratiquer

À l'improviste

Mardi
8 Novembre

Open-studio

À 18h30

Chapelle Fromentin de 18h30 à 21h

gratuit — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

Un espace pour s’entraîner, s’entraider, s’allonger, s’exercer, méditer, s’inspirer; un studio anarchiste ouvert à tous ceux qui en manquent. L’entraînement du danseur ne se contient pas dans une technique quelle qu’elle soit, chacun élabore sa propre stratégie pour maintenir tout au long de sa vie ce dialogue fluide entre son corps et son esprit. En accès libre aux danseurs professionnels et amateurs, ainsi qu’à toute personne qui pratique un entraînement régulier du corps, toutes techniques confondues.

Pratiquer

Open-studio

Mercredi
9 Novembre

Plateaux-repas

À 12h30

Chapelle Fromentin de 12h30 à 13h15

gratuit — tous publics

Parce que la danse peut aussi être assez consistante de par tous les domaines qu’elle traverse, et pas seulement pour ceux qui la pratique, profitez de votre pause déjeuner pour venir découvrir la culture chorégraphique sous un angle spécifique. Ces pique-niques chorégraphiques se déploieront autour d’une thématique et se prolongeront autour d’un café. Apportez vos sandwichs !

Dans le cadre du festival Mois Kréyol, en partenariat avec la Maison des Écritures.

Samuel Suffren
Samuel Suffren est réalisateur et producteur haïtien. Il est président de l’association KIT, un collectif de photographes et cinéastes haïtiens, basé à Port-au-Prince. Il est aussi responsable de programmation des Rencontres du Documentaire en Haïti, organisé depuis 3 ans par le collectif. Il réalise déjà 3 court-métrages sélectionnés et primés dans plusieurs festivals internationaux. Il crée aussi des clips vidéos avec plusieurs artistes haïtiens très connus, notamment Erol Josué, Guy Régis Jr, Jean Jean Roosevelt… Il réalise actuellement le long métrage documentaire, « USA, un avant-gout du ciel », produit par réal-production en France, lauréat de la bourse Jeune Création Francophone à INIS (Canada), Les ateliers HaitiDocs (Haiti), et gagnant du prix studio Charbon au festival Millenium (Belgique). « Nina-Shakira » est son premier projet de long métrage de fiction, une adaptation du texte « Les Immortelles » de Mackenzy Orcel. Il produit actuellement le long métrage « Sere Bouboun / rétrécir le vagin » de la réalisatrice haïtienne Phalonne Pierre Louis.

Samuel Suffren

Découvrir

Plateaux-repas

Dimanche
13 Novembre

L'invité mystère

À 11h00

Chapelle Fromentin de 11h à 13h30

5 euros — tous publics

 

Ouverts à tous, ces rendez-vous proposent une initiation à une pratique de corps singulière, la découverte d’une danse d’ailleurs, d’un art martial, d’un cours de valse ou d’une séance de boxe.

Avis aux amateurs de surprises !

Surprise

Pratiquer

L'invité mystère

Lundi
14 Novembre

À l'improviste

À 11h30

Chapelle Fromentin de 11h30 à 13h30

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

L’improvisation, une notion vaste qui ne s’improvise pas justement et repose sur une succession de choix. Du contact improvisation à la composition instantanée, les techniques sont multiples et complexes, mais s’élaborent aussi à partir des imaginaires de chacun.
Divers intervenants proposeront leur vision tout au long de l’année, pour encadrer ces ateliers.

Anne Journo

Pratiquer

À l'improviste

Mardi
15 Novembre

Atelier et rencontre

À 18h30

chapelle Fromentin de 18h30 à 20h
gratuit — tous publics

À la veille des représentations de Stéréo, la dernière création de Philippe Decouflé, à La Coursive, scène nationale de La Rochelle, Mille Plateaux, CCN La Rochelle chamboule son agenda pour vous proposer de passer 1h30 en mouvement avec le chorégraphe.

On s’échauffe, on danse et on discute pendant cet atelier/rencontre ouvert à toutes et tous. 

Et le 16, le 17 ou le 18 novembre, on se retrouve pour aller découvrir Stéréo à La Coursive, n’hésitez pas, il reste encore quelques places, réservez la votre ici !

Philippe Decouflé

Pratiquer

Atelier et rencontre

Mardi
15 Novembre

Open-studio

À 18h30

Chapelle Fromentin de 18h30 à 21h

gratuit — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

Un espace pour s’entraîner, s’entraider, s’allonger, s’exercer, méditer, s’inspirer; un studio anarchiste ouvert à tous ceux qui en manquent. L’entraînement du danseur ne se contient pas dans une technique quelle qu’elle soit, chacun élabore sa propre stratégie pour maintenir tout au long de sa vie ce dialogue fluide entre son corps et son esprit. En accès libre aux danseurs professionnels et amateurs, ainsi qu’à toute personne qui pratique un entraînement régulier du corps, toutes techniques confondues.

Pratiquer

Open-studio

Vendredi
18 Novembre

C'est la classe

À 10h15

Conservatoire (studio de danse n°3) de 10h15 à 12h15

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

La classe c’est un temps d’étude. Ni training, ni atelier, il s’agit ici de prendre le temps de se laisser guider, avoir la curiosité de suivre le chemin proposé pour revisiter ses propres habitudes et peut-être les réinventer.
En présence des élèves-danseurs de l’ABC (Atlantique Ballet Contemporain).

Compagnie La Grive

en partenariat avec La Manufacture CDCN Bordeaux-La Rochelle

Compagnie La Grive

Pratiquer

C'est la classe

Vendredi
18 Novembre

Tra/ceology

À 18h30

travaux publics

chapelle Fromentin

gratuit — tous publics

 

Accompagnée de trois interprètes, Olga de Soto propose d’explorer un éventail de gestes et d’actions dans une démarche corporelle imaginée telle un chantier de fouilles, qui appellera la fabrication, l’identification, la (ré)activation et la transformation
du mouvement, en cherchant à le toucher, à l’habiter et à le traverser de l’intérieur.

 

Olga de Soto est accueillie en résidence du lun. 07 au ven. 18 novembre à la chapelle Fromentin.

Distribution

Chorégraphie : Olga de Soto
Interprètes : Sarah Deppe, Kevin Fay et 2 interprètes (distribution en cours)
Création lumière : Philippe Gladieux (en attente de confirmation)
Création sonore : Benoit Pelé (en attente de confirmation)

Biographie de Olga de Soto

Olga de Soto est chorégraphe, danseuse et chercheuse en danse, née à Valence (Espagne) et établie à Bruxelles. Après une formation en danse classique, danse contemporaine et solfège dans son pays natal, à Valence et à Madrid, elle intègre la formation du Centre national de danse contemporaine (CNDC) d’Angers.
Olga débute son travail de création, axé sur la recherche et l’écriture chorégraphiques, en 1992, et créé des nombreuses oeuvres de différents formats, dont une partie en dialogue avec des créations de compositeurs contemporains tels que Kaija Saariaho, Salvatore Sciarrino, Stefano Scodanibbio, Denis Pousseur, Michael Jarrell ou Frederic Rzewski.

En 2013, Olga de Soto a reçu le Prix SACD Spectacle Vivant pour son spectacle Débords et son travail de recherche et de documentation autour de l’oeuvre de Jooss.

Olga de Soto sur Instagram

Olga de Soto

Découvrir

Tra/ceology

Lundi
21 Novembre

À l'improviste

À 11h30

Chapelle Fromentin de 11h30 à 13h30

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

L’improvisation, une notion vaste qui ne s’improvise pas justement et repose sur une succession de choix. Du contact improvisation à la composition instantanée, les techniques sont multiples et complexes, mais s’élaborent aussi à partir des imaginaires de chacun.

Divers intervenants proposeront leur vision tout au long de l’année, pour encadrer ces ateliers.

Fanny Coindet

Pratiquer

À l'improviste

Mardi
22 Novembre

Open-studio

À 18h30

Chapelle Fromentin de 18h30 à 21h

gratuit — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

Un espace pour s’entraîner, s’entraider, s’allonger, s’exercer, méditer, s’inspirer; un studio anarchiste ouvert à tous ceux qui en manquent. L’entraînement du danseur ne se contient pas dans une technique quelle qu’elle soit, chacun élabore sa propre stratégie pour maintenir tout au long de sa vie ce dialogue fluide entre son corps et son esprit. En accès libre aux danseurs professionnels et amateurs, ainsi qu’à toute personne qui pratique un entraînement régulier du corps, toutes techniques confondues.

Pratiquer

Open-studio

Vendredi
25 Novembre

C'est la classe

À 10h15

Conservatoire (studio de danse n°3) de 10h15 à 12h15

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

La classe c’est un temps d’étude. Ni training, ni atelier, il s’agit ici de prendre le temps de se laisser guider, avoir la curiosité de suivre le chemin proposé pour revisiter ses propres habitudes et peut-être les réinventer.
En présence des élèves-danseurs de l’ABC (Atlantique Ballet Contemporain).

Olivia Grandville

Olivia Grandville

Pratiquer

C'est la classe

Dimanche
27 Novembre

L'invité mystère

À 11h00

Chapelle Fromentin de 11h à 13h30

5 euros — tous publics

 

Ouverts à tous, ces rendez-vous proposent une initiation à une pratique de corps singulière, la découverte d’une danse d’ailleurs, d’un art martial, d’un cours de valse ou d’une séance de boxe.

Avis aux amateurs de surprises !

Surprise

Pratiquer

L'invité mystère

Lundi
28 Novembre

À l'improviste

À 11h30

Chapelle Fromentin de 11h30 à 13h30

5 euros — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

L’improvisation, une notion vaste qui ne s’improvise pas justement et repose sur une succession de choix. Du contact improvisation à la composition instantanée, les techniques sont multiples et complexes, mais s’élaborent aussi à partir des imaginaires de chacun. Divers intervenants proposeront leur vision tout au long de l’année, pour encadrer ces ateliers.

Anne Journo

Pratiquer

À l'improviste

Mardi
29 Novembre

Open-studio

À 18h30

Chapelle Fromentin de 18h30 à 21h

gratuit — danseurs professionnels et pratiquants réguliers

 

Un espace pour s’entraîner, s’entraider, s’allonger, s’exercer, méditer, s’inspirer; un studio anarchiste ouvert à tous ceux qui en manquent. L’entraînement du danseur ne se contient pas dans une technique quelle qu’elle soit, chacun élabore sa propre stratégie pour maintenir tout au long de sa vie ce dialogue fluide entre son corps et son esprit. En accès libre aux danseurs professionnels et amateurs, ainsi qu’à toute personne qui pratique un entraînement régulier du corps, toutes techniques confondues.

Pratiquer

Open-studio