Argentique

Agenda

Argentique

Mardi 17 Janvier
à 20h30

FESTIVAL TRENTE TRENTE
Les rencontres de la forme courte

Chapelle Fromentin — 20h30 — 4/8€

Lors de son voyage au Canada, en avril 2017, Olivia Grandville fait la connaissance de l’artiste québécoise Françoise Sullivan, peintre, sculptrice mais également danseuse et chorégraphe. Celle qui a intégré en 1948 le mouvement des « Automatistes » fut également signataire du manifeste du Refus global : texte fondateur du courant politique et artistique canadien. Pour Olivia Grandville, passionnée par l’histoire des avant-gardes du 20ème siècle, cette rencontre apparaît comme un heureux clin d’oeil du hasard, et fait résonner tout le travail qu’elle a mené lors du Cabaret discrépant autour du Lettrisme, mouvement contemporain de Refus global et proche aussi par ses enjeux artistiques.
Françoise Sullivan est, dans le champ chorégraphique, surtout reconnue pour deux créations qui comptent parmi les premières pièces chorégraphiques filmées de l’histoire de la danse : Eté (1947), puis Danse dans la neige (1948). Deux pièces d’un projet inachevé qui devait couvrir les quatre saisons. Les films ont été perdus et il ne reste aujourd’hui que 17 photos noir et blanc de la Danse dans la neige.
C’est à partir de ces 17 témoignages statiques et fragmentaires, et de la parole de Françoise Sullivan retranscrite par Olivia Grandville que s’élabore ce projet Argentique. Faire (re)naître le mouvement à la manière d’une révélation photographique. Créer une danse fantôme. Convoquer au présent la mémoire d’une danse et la réinventer.
Contrepoint à la pièce À l’Ouest, Argentique est le second témoignage du voyage de recherche d’Olivia Grandville au Canada et aux Etats-Unis au printemps 2016.

Distribution

Conception : Olivia Grandville
Textes et entretiens : Olivia Grandville, Françoise Sullivan, Gilles Amalvi
Collaboration à l’écriture : Lucie Collardeau
Musique : Jonathan Kingsley Seilman
Production : Mille Plateaux, CCN La Rochelle
Avec le soutien de la Ville de Nantes et de l’Institut français, du TU-Nantes et du Lieu unique, Nantes.

Dans le cadre du festival Trente Trente, les rencontres de la forme courte.

Étude 4 - Fandango et autres cadences de Aina Alegre
à 19h30
La Manufacture CDCN, chapelle St-Vincent

Argentique de Olivia Grandville
à 20h30
Mille Plateaux, chapelle Fromentin - 4/8€

Le festival Trente Trente, rencontres de la forme courte,
en coréalisation avec La Manufacture CDCN Nouvelle-
Aquitaine Bordeaux-La Rochelle, avec le soutien de
l’ONDA office national de diffusion artistique

Pass 2 spectacles 12/16€ en vente sur :
www.trentetrente.com
www.lamanufacture-cdcn.org

Construire un feu

Agenda

Construire un feu

Jeudi 2 Février
à 20h30

Première

Chapelle Fromentin — 4/8 — à partir de 8 ans

Pour cette première pièce de groupe, La Tierce se met en relation avec l’idée de la naissance de la danse, du spectacle, de la mise en scène. Ils souhaitent faire une pièce archaïque, non pas dans l’idée qu’elle adopte les codes d’un autre temps, mais plutôt qu’elle appartient à tous les temps, même ceux dont nous ne savons rien.
 
La Tierce, artistes associés à Mille Plateaux, CCN La Rochelle
www.latierce.com

Distribution
Conception, espace, chorégraphie : La Tierce - Sonia Garcia, Séverine Lefèvre, Charles Pietri
Co-création et Interprétation : Philipp Enders, Sonia Garcia, Séverine Lefèvre, Charles Pietri, Teresa Silva
Lumière : Serge Damon
Pièce musicale jouée à l’ocarina : Sukima, FUJI|||||||||||TA
Accompagnement en dessin et regard extérieur : Camille Ulrich
Répétiteur vocal et regard extérieur : Jean-Baptiste Veyret-Logerias


Biographie de La Tierce
Formé de Sonia Garcia, Séverine Lefèvre et Charles Pietri, le collectif La Tierce travaille à l’élaboration d’une danse du peu, où la mise à égalité des actions, des matières et des corps amplifie la perception du vivant. Leurs créations, comme D’après nature ou Construire un feu sont traversées par une attention minutieuse à la simplicité du geste, à toutes les résonances et les échos qu’il diffuse et tisse dans l’espace : corps poreux, perméables, qui révèlent en négatif une  poésie reliant des états de présence. Depuis 2015, La Tierce a mis en place le programme Praxis, un espace-temps pour inviter des artistes à faire tentative à l’abri des logiques de production. Au sein de Mille Plateaux, les membres de La Tierce laisseront infuser une pensée en prise avec le dehors, comme une manière de faire paysage, de faire poème, de faire essai, de faire écho, de révéler l’immatériel.

 

Foules

Agenda

Foules

Samedi 11 Mars
à 20h30

Représentation
avec 100 amateurs
à La Coursive, scène nationale de La Rochelle
Dans le cadre de l'Avis de Temps-Fête : Bienvenue Olivia Grandville

Depuis sa rencontre avec certaines propositions lettristes, et notamment La Fugue mimique de Maurice Lemaître (Le Cabaret discrépant, 2011), Olivia Grandville s’intéresse à la question de la partition sous forme de consignes données à la voix et déclinant une suite de gestes, d’actions ou d’états. AvecFoules, une pièce pensée pour cent interprètes non danseurs de tous âges, elle dresse un inventaire inventif des figures de la foule, grégaires, intelligentes, homogènes ou hétérogènes, psychologique ou sentimentale. Chaque individu est porté par un but collectif qui donne à l’ensemble une pulsation, un balancement, un martèlement unique et multiple à la fois.

Alors, soyons foules ! Parce que justement il n’y a pas foule souvent sur les plateaux de danse contemporaine, et que le fantasme d’un grand corps en mouvement fini par tous nous hanter.

distribution

Avec 100 interprètes amateurs
Chorégraphie Olivia Grandville
Collaboration et transmission Sylvain Riejou, Jeanne Brouaye, Aurélien Desclozeaux
Création lumière Yves Godin
Création sonore Olivier Renouf
Régisseur son Jonathan Kingsley Seilman
Image vidéo César Vayssié
Collaboration technique et image Jeff Yvenou

©Arthur Pequin

Débandade

Agenda

Débandade

Mercredi 22 Février
à 19h30

Représentation
à La Coursive, scène nationale de La Rochelle
Dans le cadre de l'Avis de Temps-Fête : Bienvenue Olivia Grandville

Sous un titre qui prête à sourire, c’est avec bienveillance qu’Olivia Grandville invite sept danseurs aux origines culturelles et parcours artistiques diversifiés, tous nés dans les années 1990, à interroger la perception de leur masculinité, aussi bien par le corps que par la parole. 
Comment vit-on sa masculinité ? En a-t-on fini avec le patriarcat ? Qu’est-ce que la virilité ? La chorégraphe a décidé de recueillir les ressentis des premiers concernés. Selon un principe de chœur et de soli, sept portraits s’esquissent, faisant appel au patrimoine dansé et aux chansons populaires des interprètes dans ce qu’ils peuvent véhiculer comme points de vue sur ces questions. S’élabore ainsi un état des lieux complexe, riche et contradictoire sur des airs de comédie musicale.

"Olivia Grandville saisit avec éclat la masculinité contemporaine (…)Débandade aborde les rapports de genres sous une forme plurielle d’une très stimulante tonicité, à la fois physique et spirituelle. » Les Inrocks — avril 2022

©Marc Domage

distribution

Conception : Olivia Grandville
Chorégraphie : Olivia Grandville et les interprètes
Interprètes : Habib Ben Tanfous, Jordan Deschamps, Martin Gìl Enrique, Ludovico Paladini, Matthieu Patarozzi, Matthieu Sinault, Eric Windmi Nebie et Jonathan Kingsley Seilman ou Antoine Bellanger  
Création sonore : Jonathan Kingsley Seilman
Création vidéo et regard extérieur : César Vayssié
Création lumière : Titouan Geoffroy et Yves Godin
Scénographie : James Brandily
Costumes : Marion Régnier
Collaboration : Aurélien Desclozeaux, Rita Cioffi
Régie plateau et vidéo : Titouan Geoffroy
Régie son : Thibaut Pellegrini
Régie lumière : Sébastien Vergnaud
 

Extrait du Sacre du Printemps, chorégraphie de Pina Bausch,
créée le 3 décembre 1975 à l’Opernhaus Wuppertal.

 

Production : Mille Plateaux, CCN La Rochelle

Partenaires : le lieu unique (Nantes) ; Chorège – CDCN (Falaise) ; Les Subs (Lyon) ; le CCN de Rillieux-la-Pape, direction Yuval PICK, dans le cadre du dispositif Accueil-Studio ; Charleroi danse, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles ; La Place de la danse, CDCN de Toulouse-Occitanie ; Les Quinconces et L’Espal, scène nationale du Mans ; TAP-Théâtre Auditorium de Poitiers ; Le CNDC d’Angers, le CCN de Nantes, le CCN2 Grenoble.


Avec le soutien du CCN de Caen en Normandie – direction Alban Richard, du SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS (Nantes). Avec l’aide du Conseil départemental de Loire-Atlantique et de la Région des Pays de la Loire.