Argentique

Agenda

Argentique

Mercredi 21 Septembre
à 18h30

représentation

L'Université de La Rochelle, parvis Fernand Braudel

gratuit — tous publics — sans réservation

Lors de son voyage au Canada, en avril 2017, Olivia Grandville fait la connaissance de l’artiste québécoise Françoise Sullivan, peintre, sculptrice mais également danseuse et chorégraphe. Celle qui a intégré en 1948 le mouvement des « Automatistes » fut également signataire du manifeste du Refus global : texte fondateur du courant politique et artistique canadien. Pour Olivia Grandville, passionnée par l’histoire des avant-gardes du 20ème siècle, cette rencontre apparaît comme un heureux clin d’oeil du hasard, et fait résonner tout le travail qu’elle a mené lors du Cabaret discrépant autour du Lettrisme, mouvement contemporain de Refus global et proche aussi par ses enjeux artistiques.
Françoise Sullivan est, dans le champ chorégraphique, surtout reconnue pour deux créations qui comptent parmi les premières pièces chorégraphiques filmées de l’histoire de la danse : Eté (1947), puis Danse dans la neige (1948). Deux pièces d’un projet inachevé qui devait couvrir les quatre saisons. Les films ont été perdus et il ne reste aujourd’hui que 17 photos noir et blanc de la Danse dans la neige.
C’est à partir de ces 17 témoignages statiques et fragmentaires, et de la parole de Françoise Sullivan retranscrite par Olivia Grandville que s’élabore ce projet Argentique. Faire (re)naître le mouvement à la manière d’une révélation photographique. Créer une danse fantôme. Convoquer au présent la mémoire d’une danse et la réinventer.
Contrepoint à la pièce À l’Ouest, Argentique est le second témoignage du voyage de recherche d’Olivia Grandville au Canada et aux Etats-Unis au printemps 2016.

 

Distribution

Conception : Olivia Grandville
Textes et entretiens : Olivia Grandville, Françoise Sullivan, Gilles Amalvi
Collaboration à l’écriture : Lucie Collardeau
Musique : Jonathan Kingsley Seilman
Production : Mille Plateaux, CCN La Rochelle
Avec le soutien de la Ville de Nantes et de l’Institut français, du TU-Nantes et du Lieu unique, Nantes.

 

 

Événements de lancement

Mille Plateaux

Événements de lancement

PRENEZ DATE !
Soirée d’ouverture vendredi 7 octobre de 19h à 2h du matin !
Ouverture de l’exposition samedi 8 octobre à 12h30.

Lancement de Mille Plateaux
C’est une soirée en mouvement, propice à la rencontre et aux échanges, que nous avons imaginée pour fêter l’ouverture de Mille Plateaux, nouveau projet pour le Centre Chorégraphique National de La Rochelle. Pour cette grande fête intergénérationnelle ouverte à toutes et tous, c’est toute une constellation d’artistes et d’oeuvres qui prendront part à cette soirée : des suspens poétiques de Chloé Moglia, aux sculptures en mouvement de Yvan Clédat et Coco Petitpierre, d’une collection de danses fantômes, au mythique solo de l’élue du Sacre du Printemps de Nijinski. Nous vous concoctons avec le Collectif ÈS, La Tierce, les jeunes interprètes de l’A.B.C. et une pléiade d’artistes de toutes générations, une traversée kaléidoscopique de nos paysages chorégraphiques.Vous serez invités à arpenter la chapelle Fromentin, du choeur à la tour nord, sans oublier la cour du collège, transformée en buvette et cantine pour l’occasion. La soirée se terminera en dancefloor avec le danseur/Dj Matthieu Doze aka Ben Dover. Nous vous attendons !

Gratuit — réservation conseillée


Avec les élèves de 3e du Collège Fromentin, les élèves option arts danse du Lycée Dautet et les étudiants de l’Atlantique Ballet Contemporain (L’A.B.C.) Remerciements à Vincent Rulié, principal du collège Fromentin pour sa collaboration et son hospitalité.

 

24 MOUVEMENTS/SECONDE
LA DANSE À L’ÉPREUVE DE LA CAMÉRA
exposition du samedi 8 au jeudi 27 octobre
chapelle Fromentin

La révolution digitale, l’avènement des réseaux sociaux introduisent dans notre quotidien de nouvelles attitudes et de nouveaux comportements. Partant de ce constat et à l’heure où la mémoire de la danse et peut-être son devenir se construisent de plus en plus au travers d’un écran, l’installation 24 mouvements/seconde questionne au travers d’un choix d’oeuvres chorégraphiques pensées pour le cinéma, ce que la danse fait à l’image et vice versa. Une programmation de films éclectiques qui révèle la diversité des pratiques : oeuvres cinématographiques, captations, vidéodanses, autofilmages etc. D’une sélection de films du début du 20e siècle aux publications sur les réseaux sociaux d’aujourd’hui, cette installation est pensée comme une rencontre autour des répertoires chorégraphiques passés et actuels, des cultures savantes et populaires, de productions avant-gardistes ou divertissantes, de films professionnels et amateurs. Entrons dans la danse via l’écran à géométrie variable, couleur ou noir et blanc, sonorisé ou muet, en haute ou basse définition, en 4/3 ou en panoramique. Soyons témoins et spectateurs de ces danses captées, transformées et réinventées par le cadrage des caméras. Soyons témoins des caméras dansantes, celles qui refusent le plan fixe, celles qui juxtaposent les points de vue, celles qui se déplacent autour, au-dessus, en dessous. Soyons curieux et curieuses de ce que cela produit en nous : comment cela déplace-t-il notre regard ? Comment cela nous fait-il entrer en danse ?
 

24 mouvements/seconde présente plus d’une vingtaine d’oeuvres cinématographiques. Des films de chorégraphes, de Philippe Decouflé à Boris Charmatz en passant par William Forsythe, Daniel Larrieu, DV8 ou Vincent Dupont, des films d’artistes de Clément Cogitore à Julien Prévieux, des films d’archives aussi grâce au montage du Centre National de la Danse avec des extraits du Bal Tabarin, ou des Fééries des ballets fantastiques de Loïe Fuller sans oublier des vidéos d’amateurs glanées sur Tik Tok ou encore Instagram…

L’exposition 24 mouvements/seconde est conçue par Céline Roux, historienne de la danse et Olivia Grandville, collaboration César Vayssié, avec le soutien du Centre National de la Danse.


ET AUSSI...
Plateaux-repas de 12h30 à 13h15

Samedi 8 octobre avec Céline Roux et César Vayssié
Mercredi 12 et mercredi 19 octobre avec Pascale Mayeras et Olivia Grandville.


Speed dating autour des oeuvres
Samedi 8 octobre de 15h à 18h avec Céline Roux


Entrée libre

Ouverture de l’exposition les mardis, jeudis et vendredis de 15h à 19h. Les mercredis et samedis de 10h à 18h.

© Jocelyn Cottencin - Danseur : Matthieu Sinault

24 mouvements / seconde

Agenda

24 mouvements / seconde

Du 8 au 27 Octobre

La danse à l'épreuve de la caméra

Exposition présentée du 8 octobre au 27 octobre à la chapelle Fromentin — entrée libre

La révolution digitale, l’avènement des réseaux sociaux, introduisent dans notre quotidien de nouvelles attitudes et de nouveaux comportements. Partant de ce constat et à l’heure où la mémoire de la danse et peut-être son devenir se construisent de plus en plus au travers d’un écran, l’installation 24 mouvements/seconde questionne au travers d’un choix d’oeuvres chorégraphiques pensées pour le cinéma, ce que la danse fait à l’image et vice versa. Une programmation de films éclectiques qui révèle la diversité des pratiques : oeuvres cinématographiques, captations, vidéodanses, autofilmages etc. D’une sélection de films du début du 20e siècle aux publications sur les réseaux sociaux, cette installation est pensée comme une rencontre autour des répertoires chorégraphiques passés et actuels, des cultures savantes et populaires. Entrons dans la danse via l’écran à géométrie variable. Soyons curieux et curieuses de ce que cela produit en nous : comment cela déplace-t-il notre regard ? Comment cela nous fait-il entrer en danse ?
L’exposition 24 mouvements/seconde est conçue par Céline Roux, historienne de la danse et Olivia Grandville, collaboration César Vayssié, avec le soutien du Centre National de la Danse.

24 mouvements/seconde présente plus d’une vingtaine d’oeuvres cinématographiques. Des films de chorégraphes, de Philippe Decouflé à Boris Charmatz en passant par William Forsythe, Daniel Larrieu, DV8 ou Vincent Dupont, des films d’artistes de Clément Cogitore à Julien Prévieux, des films d’archives aussi grâce au montage du Centre National de la Danse avec des extraits du Bal Tabarin, ou des Fééries des ballets fantastiques de Loïe Fuller sans oublier des vidéos d’amateurs glanées sur Tik Tok ou encore Instagram…—



Ouverture
le samedi 8 octobre à 12h30,
puis, les mardis, jeudis et vendredis de : 15h à 19h les mercredis et samedis de : 10h à 18h



L’exposition 24 mouvements/seconde est conçue par Céline Roux, historienne de la danse et Olivia Grandville, collaboration César Vayssié, avec le soutien du Centre National de la Danse.

© Vincent Dupont Souffles - Marc Domage